Quels sont les recours en cas de violences scolaires ?

Vérifié par notre équipe le 29/06/2023 Justice 6 sources

La victime ou ses parents peuvent alerter la direction de l'établissement scolaire. Tout membre du personnel éducatif qui a connaissance de faits de violences doit avertir sans délai le procureur. Tous les renseignements concernant les faits doivent lui être transmis.
La victime et les parents peuvent aussi saisir la direction académique des services de l'éducation nationale (Dasen), notamment pour demander un changement d'établissement.
Si les enseignants étaient au courant des faits mais n'ont pris aucune sanction contre les auteurs, les parents peuvent demander une indemnisation en saisissant le tribunal judiciaire.
Si l'école est publique, c'est l'État qui doit indemniser les parents de la victime en lieu et place des membres du personnel éducatif fautifs. Si l'école est privée, c'est la direction de l'établissement qui doit indemniser les parents.
Enfin, les auteurs de violences scolaires peuvent être sanctionnés. Les peines encourues dépendent de la gravité des conséquences du harcèlement pour la personne visée, de l'âge de la victime et de l'auteur des faits. Les peines peuvent aller de l'amende à la peine de prison.
Il est également possible de contacter des organismes spécialisés pour obtenir des conseils, comme le service d'accueil des victimes de violences scolaires en ligne Net écoute ou l'association du réseau d'aide aux victimes de violence scolaire France Victimes.

Sources documentaires associées à la réponse

favicon du site source reinforcement quid des recours en cas de violences scolaires

quid des recours en cas de violences scolaires En cas de violences scolaires, plusieurs recours sont possibles. Tout d'abord, la victime ou ses parents peuvent alerter la direction de l'établissement scolaire. Des mesures devront être prises pour résoudre le cas, notamment dans le cadre du plan de lutte contre les violences scolaires. En outre, tout membre du personnel éducatif qui a connaissance de faits de violences doit avertir sans délai le procureur. Tous les renseignements concernant les...

favicon du site source service public part Harcèlement et violences scolaires - Provocation au suicide

Les violences peuvent entraîner une atteinte à l'intégrité physique de la victime ou une dégradation de ses conditions de vie. Les faits de violence scolaire sont sanctionnés, qu'ils aient été commis au sein ou en dehors des bâtiments de l'établissement scolaire. Le faible âge de la victime est une circonstance aggravante pour l'auteur des violences, de même que l'utilisation d'internet dans la réalisation des faits. ALERTER LES SERVICES DE L'ÉDUCATION NATIONALE En cas de violences scolaires, la...

favicon du site source interieur Mineur victime de vol ou d'extorsion (racket)

Ces mesures peuvent être un changement de classe ou des sanctions contre un autre élève. Où s'adresser ? Direction des services départementaux de l'Éducation nationale À savoir tout enseignant ou tout autre agent public ayant connaissance d'une infraction dans le cadre de ses fonctions doit prévenir immédiatement le Procureur de la République en lui adressant un courrier. Où s'adresser ? Tribunal judiciaire SOUTIEN DES ASSOCIATIONS D'AIDE AUX VICTIMES Dans tous les cas, le mineur victime de vol...